Votre panier est vide  Votre compte

Le Mirslark

Le Royaume de Mirslark était le nom des Terres s’étendant à l'extrême Nord-Est du monde de Groelf, une monarchie vieille de plus de dix siècles bordée par la Mer du Silence.

 

Ses territoires étaient en fait très étendus. Ils étaient composés de dizaines de domaines où les seigneurs locaux pouvaient agir à leur guise. Aucune loi n'était applicable sur l’ensemble des domaines et surtout aucune autorité ne régissait les terres du royaume tout entier. Chaque seigneur se nommait Roi, Prince délaissant leur réelle fonction et leur appellation véritable, Régent.

 

Le Roi Harald, Dix-Neuvième Souverain de la dynastie des Harald de Mirslark ne régnait à proprement parler que sur Kelseythryn, la cité royale, peinant à se faire respecter en dehors de ses propres murs. Plusieurs tentatives de renversement, ourdies par les régents, avaient été vaines de par le passé et la plupart s’étaient soldées par des affrontements avec les seigneurs mécontents. Chacun voulant se défaire de l’autorité Royale.

Les armées levées, les territoires envahis et occupés, puis venaient les obligations de moissonnage ou de reconstruction et les terres étaient de nouveau livrées à leurs anciens maîtres et le cycle recommençait jusqu’au soulèvement suivant.

 

La vie aurait pourtant été paisible en Mirslark, les villages côtiers prospéraient grâce à la pêche, les villages des terres vivaient de la vente des peaux de bêtes. Le Sud du royaume était célèbre pour son huile de ver des sables. L'extrême Ouest fournissait une grande quantité de métaux précieux. Les artisans de chaque région étaient de véritables artistes dans leur domaine, tisseurs, graveurs, forgerons, leurs confections s'arrachaient à prix d'Or dans la capitale et les autres grandes cités.

 

A travers le Royaume, le peuple vivait des moissons, de la pêche et de la chasse. Tous les ans, les percepteurs Royaux amassaient l’impôt, qui revenait à verser plus de la moitié des récoltes ou tout Or gagné en suant sang et eau. Certains seigneurs imposaient pourtant leurs propres taxes en supplément de celle du Roi, ce qui rendait le peuple fort pauvre, mais rares étaient ceux qui en abusaient. Le Sud Est du royaume était réputé pour ses maîtres de domaines cupides et avares abusant des taxes et se pavanant dans le luxe et la fortune ostensible.

 

La population du royaume était composée principalement d'Hommes, dominant de par leur nombre. Mais il n'était pas rare de croiser des Elfes dans les terres forestières de l'Est, des Orques dans les déserts du Sud ou des Nains dans les Monts Noirs du Sud-Ouest. Selon les saisons, des Dryades sortaient des Bois de Bilss, cette forêt gigantesque au centre du Royaume. Les nains des sables se révélaient plus rustres que leurs cousins des montagnes et bien moins sociables. Tant de peuples différents qui réussissaient à vivre dans un semblant de paix depuis des siècles.

 

La population croyait principalement en Hemn, Dieu de la bienveillance. Bien que chaque peuple lui donnait un nom différent, il conservait la même représentation pour tous : une main ouverte couvrant le Soleil. Les combattants, soldats et mercenaires, adoraient Pessk, Dieu du carnage. Svill, Déesse de l'amour recevait nombre d'offrandes à l'occasion des mariages et fiançailles afin qu'elle bénisse les jeunes ou futurs époux. Les Nains priaient Klyf, protecteur des bâtisseurs et forgerons des profondeurs. Les Elfes vouaient leur culte à Solshima, Déesse de la Nature. Les Orques quant à eux vénéraient le Grand Hurklth, le fondateur du monde selon leur croyance.  Tant de dieux pour une population si diversifiée et un Panthéon si riche que certaines divinités avaient même été oubliées, si bien que leurs noms étaient inconnus de presque tous.

Or tapis dans l’ombre des salles éternelles des cieux, certains Dieux attendaient patiemment qu’une occasion se présente pour revenir devant les humains, les nains, les elfes et tous les autres. Ils attendaient tranquillement que vienne leur heure.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.