Votre panier est vide  Votre compte

Gin'Vin, le jeune Aigle

Gin vin 1

La tribu de l’Aigle est l’une des plus vieilles à vivre au Royaume de Vesse. Ces montagnards, petits et secs, sont des chasseurs habiles capables de plonger depuis le sommet d’une ravine sur une proie plusieurs mètres en contrebas. Leur vie était simple et sans problème jusqu’à l’arrivée des marchands.

Tout d’abord, les caravanes vinrent s’installer aux pieds des montagnes pour faire commerce avec les tribus. Les peaux de fourrures, les viandes ou encore les pierres précieuses étaient échangées et bien payées. Mais comme toutes richesses, celles qu’abritaient les montagnes engendrèrent la convoitise des marchands toujours plus avares.

Quand la première Cité de Vesse vit le jour et ses lois furent édictées, les marchands retournèrent vers les montagnes mais cette fois ce n’étaient pas de peaux, de viandes ou de breloques dont ils avaient besoin. Les montagnards vinrent vers eux en paix et les marchands les rouèrent de coups, les capturèrent et les réduisirent en esclavage. Ils devinrent la main d’œuvre des marchands des déserts.

Les montagnards de toutes les tribus se cachèrent alors, devenant des proies pour les marchands qui revenaient cherche de nouveaux esclaves à chaque génération. Après des centaines d’années de fuite et de survie dans des conditions impossibles, les tribus se réunirent et ils décidèrent de protéger les femmes et les enfants. Ils rejoignirent la côte de la Mer Intérieure et embarquèrent femmes et enfants sur des radeaux de fortune pour prendre la direction des îles.

Gin’Vin était un jeune chasseur, né sur une île éloignée. Quand il atteint enfin l’adolescence, les hommes de sa tribu vinrent le chercher. C’était ainsi que fonctionnait leur nouvelle société. Les hommes descendaient des montagnes retrouver leurs épouses et une fois les femmes enceintes et la descendance assurée, ils repartaient se cacher. Ainsi ils s’assuraient la survie des tribus à l’abri des esclavagistes de Vesse.

Gin’Vin vécut des années dans les montagnes, il apprit la chasse, le combat. Son esprit s’endurcit au milieu des sommets de roche. Les chamans en étaient certains, la nouvelle moisson d’esclave approchait alors que Gin’Vin vivait son huitième printemps dans les montagnes. les rumeurs vinrent, les autres tribus avaient été débusquées. La tribu de l’Aigle tenta de fuir plus au Nord mais ils tombèrent dans un piège. Ils étaient une centaine quand les esclavagistes les prirent à revers.

Ils parvinrent à se séparer, une vingtaine d’entre eux se terra dans des cavernes et des tunnels. Ils savaient que les esclavagistes ne les poursuivraient pas, ce serait une perte de temps pour eux. Ceux qui restaient se battirent comme des Lions acculés. Gin’Vin fit preuve d’un talent insoupçonné. Il abattait ses ennemis avec rapidité et efficacité. Ils durent se mettre à six pour parvenir à le soumettre. C’est alors qu’il fit la connaissance de Torfa, capturé lui aussi et transporté dans un chariot de fer vers la Cité du Nord.

Ginvint3

Gin vint5

Ajouter un commentaire